Jeudi, 14 mai 2020

Les vert’libéraux prennent de la hauteur en vue des élections cantonales jurassiennes 2020

Après une première séance d’information organisée le 4 mars dernier, le comité du Parti vert’libéral Suisse a donné son feu vert à ses membres jurassiens motivés pour commencer à poser les bases d’un futur parti cantonal. «Lors de la séance, il y a eu de nombreuses questions sur notre ligne politique, j’ai perçu à quel point notre parti suscitait l’enthousiasme en terres jurassiennes.» expliquait Virginie Cavalli, Coordinatrice romande des vert’libéraux Suisse. Des listes vert’libérales au parlement jurassien seront lancées, avec déjà 25 candidatures confirmées De plus, les vert’libéraux jurassiens souhaiteraient également trouver 1 à 2 personnalités pour porter leurs valeurs dans la course au gouvernement cantonal. Les membres les plus motivés des vert’libéraux jurassiens se sont ainsi constitués en comité ad intérim afin d’assurer la gestion politique et logistique de cette campagne. «Pour nous, c'est essentiel d’élaborer un programme ensemble avec la population, pour un canton du Jura qui regarde résolument vers l’avenir.» disait Alain Beuret, co-responsable de la programmation politique.

Au Béridier, c’est ce lieu chargé d’histoire et surplombant la capitale jurassienne que le comité ad intérim des vert’libéraux jurassiens a choisi de convoquer la presse pour annoncer qu’ils se lancent dans la campagne aux élections cantonales du 18 octobre 2020. En effet, les initiateurs du mouvement vert’libéral dans le Jura souhaitent avant tout trouver un équilibre pour la vie démocratique du canton en offrant une réelle alternative progressiste aux jurassiens.


A défaut de pouvoir organiser des soirées de brainstorming à thèmes avec la population ce printemps en raison du Coronavirus, le comité ad intérim organisera cet été un tour à vélo du Jura. Ils ont trouvé ainsi une autre façon de partir à la rencontre des Jurassiens et Jurassiennes afin d’écouter leurs préoccupations.


En plus de la forte volonté d’inclure des actions participatives qui feront de la campagne une démarche évolutive, le comité ad intérim des vert’libéraux jurassiens souhaite également amener les idées vert’libérales dans le débat politique jurassien. Tout d’abord, ils veulent installer un climat serein autour du dossier énergétique. «Nous sommes convaincus que le canton du Jura peut devenir un pionnier de la transition énergétique en Suisse et que celle-ci est la plus grande opportunité que notre canton n’ait jamais connue.» disait Didier Receveur, coordinateur de campagne.


La promotion économique et de l’innovation du Jura sera également au coeur de la campagne vert’libérale. «Le Jura peut devenir un nouvel eldorado pour les start-ups et autres jeunes entrepreneurs, nous avons les infrastructures mais encore faut-il savoir les accueillir. De plus, la récente crise du Covid-19 place le Canton du Jura dans une posture favorable quant au développement d’un tourisme doux et durable, mais pour cela nous devons mieux travailler aux conditions cadres de ce dernier en terme d’aménagement du territoire et de mobilité douce» disait Emilie Moreau, co-responsable de la programmation politique.


Enfin, un Jura ouvert et progressiste, qui travaille étroitement avec la France voisine et qui saisit la chance que constitue par exemple le télétravail de mieux concilier vie familiale et professionnelle est également une priorité pour les vert’libéraux. «Il est évident pour nous qu’il faut promouvoir la haute qualité de vie que nous avons dans notre canton. Nous voulons un Jura qui donne envie, envie à des nouveaux concitoyens de s’y établir.» évoquait Kevin Tur, responsable des réseaux sociaux.